Vue de l’Union européenne

  

Cet article a été écrit en collaboration avec Dr. Matthias Reinecke, Conseiller du Secteur de la Santé pour la Direction générale du développement et de la coopération (EuropeAid, Bruxelles).

En 2011, l’Union européenne a commencé à soutenir l’Organisation Mondiale de la Santé dans le programme du partenariat de la couverture sanitaire universelle (CSU). L’importance du programme réside dans l’interaction directe de l’OMS avec les Ministères de la Santé dans les pays sélectionnés.

Les principaux succès du programme ont été la création et le renforcement d’un dialogue politique entre les Ministères de la Santé et les parties prenantes, y compris les associations médicales et les organisations de la société civile dans le domaine de la santé dans leurs efforts visant à atteindre la CSU. A titre d’exemple, le Ministère de la Santé de la Tunisie a lancé un “dialogue sociétal” intégrant tous les secteurs de la société afin de définir les priorités sur la santé, donnant naissance à un «livre blanc» approuvé pendant une conférence nationale de la santé en 2014.

En 2015, le programme continuera de se concentrer sur le renforcement et l’approfondissement du dialogue politique. Des Ministères de la Santé mèneront un processus inclusif avec tous les partenaires concernés afin d’arriver à une compréhension commune des stratégies et des plans de santé. Comme de nombreux pays dans le cadre du programme sont “fragiles” et sont touchés par des urgences de santé, comme le virus de l’Ebola, le programme fera un effort particulier pour renforcer le dialogue politique et pour identifier les possibilités de soutenir les Ministères de la Santé pour la réalisation éventuelle de la CSU pour leurs citoyens.

La “Politique de la Santé Globale de l’UE 2010″ de la Commission européenne (CE)  sert de base pour le financement de l’OMS afin de renforcer son mandat de soutien de la santé mondiale. La CE veut s’assurer que tous les programmes spécifiques aux maladies contribuent à renforcer les systèmes de santé. Le Partenariat CSU vise à renforcer les capacités des pays pour le développement, la négociation, la mise en œuvre, ainsi que le suivi et l’évaluation des politiques, des stratégies et des plans de la santé nationaux robustes et complets. Le programme favorise la CSU, les soins de la santé primaires centrés sur la personne, et la santé dans toutes les politiques ainsi que la mise en œuvre de l’Agenda de l’aide/du développement.

 

 

Dr. Matthias Reinecke est un médecin qualifié et détient une spécialisation post-universitaire en santé internationale. Dr Reinicke a travaillé au cours des trente dernières années en Afrique, en Asie, en Europe et aux Etats-Unis dans le domaine des politiques internationales de santé, de la prestation de services de santé et des systèmes de santé avec diverses organisations, telles que l’OMS, la CE et le gouvernement bilatérale, ainsi que des organisations  non-gouvernementales.

Laissez un commentaire

2 − 1 =