« Un événement majeur » : La signature du compact national de la santé en Guinée

La signature du compact national de la santé par le Premier Ministre  WHO

Le 7 Septembre 2016, le Ministère de la Santé en Guinée et ses partenaires ont signé un compact national de la santé, visant parmi d’autres priorités à atteindre la couverture sanitaire universelle. Le document, bâti autour du Plan national de développement sanitaire (PNDS) et développé avec l’appui technique du Partenariat UE-Luxembourg-OMS pour la Couverture Sanitaire Universelle (P-CSU), est un instrument de coordination des interventions et des stratégies du secteur de la santé, ainsi que de la gestion des ressources.

Le document a été signé en présence du Président de la République, du Premier Ministre, ainsi que d’autres membres du gouvernement et des représentant d’ONG nationales et internationales.

« L’épidémie du virus à maladie Ebola a déséquilibré le système de santé », a dit le Président Alpha Condé durant la cérémonie de signature. « Nous avons tiré les leçons de cette épidémie, et mon pays s’engage [à travers ce compact] vers la responsabilisation quant à l’œuvre commune du renforcement de la sécurité sanitaire mondiale. »

En affirmant s’engager vers la création d’un système de santé résistant aux chocs, pour améliorer la qualité de vie des Guinéens, le Président a promis d’augmenter le budget de la santé d’environ 5% du PIB à 10% du PIB ; ainsi, en 2017, les dépenses en santé représentent déjà 8% du PIB.

« Cette augmentation permet maintenant de pouvoir affecter l’argent dans les régions et dans les districts, de mettre en œuvre les plans d’actions opérationnels, et de renforcer les systèmes locaux pour éviter de nouvelles crises telles qu’une résurgence de l’Ebola », explique le Docteur Mawuli Adzodo, Expert en Systèmes de Santé pour le bureau de pays de l’Organisation Mondiale de la Santé en Guinée. « S’il y a une nouvelle crise, les districts seront préparés. »

Le compact va également permettre de coordonner les interventions et les actions des partenaires de santé, dans le but d’harmoniser la politique nationale. « Avant, chaque partenaire du secteur de la santé agissait en termes de projet », explique le Docteur Adzodo. « Maintenant, on demande à ce qu’il y ait une contribution systématique et un lien vers les plans d’actions annuels opérationnels des districts. »

Le Ministre de la Santé, Docteur Abdourahmane Diallo, ajoute que le compact est une occasion de fédérer les interventions des différents partenaires. « La signature du compact est un événement majeur », dit le Docteur Diallo. « Il permet d’aligner leurs interventions avec les objectifs stratégiques prioritaires du ministère, et faire en sorte que toutes interventions soient complémentaires. »

A la fin de l’année 2017, une revue annuelle conjointe du secteur de la santé sera organisée avec l’appui technique du P-CSU pour analyser les progrès effectués par la Guinée vers la couverture sanitaire universelle. Chaque région y présentera les progrès qui y ont été effectués ainsi que les résultats qui ont pu être atteints.

Laissez un commentaire

12 ÷ 6 =