Le Jury de Citoyens conclut en Tunisie avec les Principales Recommandations pour une Politique et un Plan du Secteur de la Santé de 15 ans

  

Le cadre était sable mou, ciel bleu et soleil des îles de Kerkennah au large de la côte sud de la Tunisie – mais au lieu de profiter d’un repos bien mérité, les citoyens des 24 gouvernorats de la Tunisie étaient réunis du 11 au 13 Juin pour une délibération sur quatre principaux défis du secteur de la santé qui sortent des récentes consultations régionales de la population sur la santé.

 Environ 100 personnes sélectionnées par tirage au sort dans chacun des gouvernorats ont été divisés en groupes de 25 citoyens pour former un jury citoyens avec la tâche de prononcer un verdict sur ​​des questions spécifiques autour de l’un des quatre sujets assignés:

1. Les mécanismes de financements de solidarité et du système de la santé

2. Les services de santé avoisinants  ainsi que la coordination et l’intégration des soins

 3. La promotion et la culture de la santé

4. La confiance et la revitalisation du secteur de la santé

Cet événement a été le point culminant des efforts pour réellement écouter la population dans le cadre du programme de dialogue sociétal soutenu par le Ministère de la Santé, l’OMS et l’Union européenne.

En 2013, les professionnels de santé, les groupes de population vulnérables, et d’autres citoyens ont participé activement aux discussions sur la façon dont ils perçoivent et vivent leurs soins de santé. Leurs commentaires ont contribué à un rapport d’analyse et de situation du secteur de la santé en début 2014. Ensuite, des assemblées de citoyens sur la santé ont été organisées dans chaque gouvernorat où d’autres renseignements ont été recueillis sur les principaux défis du secteur de la santé ainsi que les valeurs et les attitudes à l’égard des réformes du secteur. A cette occasion, les citoyens ont également partagé leurs points de vue sur la façon dont les services de santé pourraient être améliorées.

Faical Ben Salah, Président du Comité de Pilotage sur le dialogue sociétal a été surpris par l’enthousiasme de la population: “La dynamique créée par ce programme de dialogue sociétal est allé bien au-delà de nos attentes – nous entendons les opinions de toutes les tranches de la population, que ce soit des pêcheurs sur la côte ou des mères célibataires. des instituteurs ou des professionnels de la santé.”

Une fois que les principaux défis auxquels fait face le système de santé de la Tunisie furent clairs, il était impératif d’élaborer des orientations stratégiques réalistes pour relever ces défis. Les citoyens de du jury ont énormément contribué à ce processus, en soulignant les grands domaines de recommandations officielles pour le gouvernement:

   – Accroître la solidarité, l’équité et l’efficacité de la fusion des trois options nationales d’assurance maladie offerts en intégrant les systèmes actuellement qui ciblent les pauvres et les plus vulnérables

  – Renforcer le secteur public en tant que pierre angulaire de la réforme de la santé, promouvoir l’excellence et l’innovation dans le secteur public, développer des mécanismes de transparence et de responsabilité

  – Mettre l’accent sur les activités communautaires de promotion de la santé et de prévention, renforcer les actions intersectorielles

  – Rapprocher les services de santé plus près du citoyen et développer des mécanismes d’intégration et de coordination. Par exemple, réorganiser les modalités d’orientation et établir des équipes de soins de santé primaires pour la gestion des maladies chroniques.

Le renforcement du financement de la gouvernance et de la santé s’appuie sur les recommandations du jury de citoyens et devrait devenir la pierre angulaire de la réforme du système de santé.

 Les délibérations ont mis en évidence un manque de confiance dans le système de santé et des malentendus profonds entre les professionnels, les citoyens ordinaires et l’administration du gouvernement. Le dialogue entamé lors du jury de citoyens a contribué à une sorte de “reconciliation” et doit être poursuivi afin de développer une vision commune du développement du système de la santé qui tous les Tunisiens peuvent vraiment s’approprier.

 L’un des citoyens participant au jury citoyen a déclaré: “Nous espérons et demandons que des mesures concrètes et une mise en œuvre effective [aient lieu] au-delà des promesses faites.”

Les recommandations du jury citoyen seront détaillées dans un rapport de citoyens qui sera présenté et discuté lors de la Conférence Nationale de la Santé du 3 au 5 Septembre 2014. Les décisions finales seront alors prises sur l’orientation stratégique de la vision et de la politique du secteur national de la santé .

Laissez un commentaire

2 + 4 =