L’apprentissage par la révision: Le soutien du Parteneriat UE-Luxembourg-OMS sur la Couverture Sanitaire Universelle pour la révision du Plan Stratégique National de la Santé en Sierra Leone

Visite de suivi du plan au niveau district dans le quartier de Pujehun, Sierra Leone  Bureau OMS Sierra Leone

Lors d’une séance d’information à l’Assemblée Générale des Nations Unies à New York le 13 Janvier 2016, la Directrice Générale de l’OMS Dr. Margaret Chan a orgueilleusement annoncé la “fin” de la crise de l’Ebola – à savoir, aucun nouveau cas dans les trois pays les plus touchés – en déclarant que «les nombreuses mesures prises aux niveaux national et international ont eu un impact décisif. Personne ne laissera ce virus décoller et se répandre à nouveau. “

Il est donc peu surprenant  que les efforts actuels de réforme de la santé en Sierra Leone soient centrés non seulement dans la prise en compte des leçons apprises  de la réponse à la crise, mais surtout aussi dans la recherche de solutions face aux  contraintes et vulnérabilités  pré-existantes du système, qui  auraientt conduit à cette crise.

Une révision récemment finalisée du Plan National Stratégique du Secteur de la Santé (PNSSS) 2010-15, sur demande du  Ministère de la Santé avec le support technique et financier du Partenariat UE-Luxembourg-OMS sur la Couverture Sanitaire Universelle (CSU-P), est une étape cruciale pour construire les bases d’un système de santé plus solide et fonctionnel en Sierra Leone.

L’exercice de révision se fonde sur le principe selon lequel “tout nouveau processus d’élaboration du plan stratégique doit être informé par les réalisations et les défis du PNSSS 2010-2015. Cela nécessite l’examen des forceset desfaiblesses du plan stratégique et du système de santé face aux effets de la récente épidémie d’Ebola et du plan de relance du secteur de la santé.” (Rapport de révision, p. 39).

En évaluant la performance du pays en fonction des six piliers du système de santé de l’OMS (prestation de services, du personnel de santé, de l’information, des médicaments, du financement et de la gouvernance), la révision fournit les décideurs et partenaires de développement de recommandations clés qui alimenteront l’élaboration d’un nouveau plan quinquennal national stratégique du secteur de la santé (PNSSS II 2016-2020) – un processus qui sera également supporté par le Partenariat CSU.

Dix recommandations principales ressortant de la revuedevront être abordées dans les deux prochaines années (2016 – 2017):

1. Renforcement du leadership et de la capacité de gestion (en formation de leadership) en tant que question d’urgence

2. Alignement du PNSSS II avec les objectifs et les activités du plan de relance du secteur de la santé

3. Elaboration d’objectifs et de priorités réalistes pour PNSSS II, basées sur les ressources disponibles

4. Amélioration des relations de travail entre le Ministère de la Santé et le Ministère des Finances, ainsi qu’entre le Ministère de l’Education et le Ministère du Développement Local et Rural

5. Implication des partenaires de développement dans la rédaction du prochain PNSSS

6. Revue des performances et des fonctions du Centre de Santé Communautaire (CSC) et de la distribution du financement de la santé à l’échelle nationale

7. Alignement des “programmes verticaux” au nouveau PNSSS II, développement d’un plan  et système unique d’approvisionnement pour tous les programmes

8. Préparation du transfert de la masse salariale du personnel au niveau du district (designer des gestionnaires de ressources humaines dans les équipes de gestion de santé des districts [DHMT])

9. Restructuration et renforcement de l’unité de financement des soins de santé

10. Développement de la pratique du rapport électronique parmis tous les DHMT et les CSC.

La prochaine étape pour la Sierra Leone en tant que pays partenaire du CSU-P sera d’examiner la feuille de route de la phase III du programme en fonction de ces nouvelles priorités, en mettant davantage l’accent sur le rôle des districts et sur la nécessité de renforcer leurs capacités.

Après tout, selon le Dr Samuel Kargbo, Directeur des Systèmes de Santé de la Politique, de la Planification et de l’Information au Ministère de la Santé, ce travail va permettre

“d’unir nos forces afin de construire un système de santé fonctionnel et résilient [ce qui] prend du temps et exige un engagement a long terme de la communauté internationale.”

Pour accéder au rapport de révision, utilisez le lien suivant ou visitez la section “Documents” (2016) de ce site web.

Laissez un commentaire

5 × 7 =