Atelier de formation et de concertation autour du dialogue politique pour la régionalisation avancée dans le secteur de santé au Maroc

  WHO

Le système de santé marocain fait face à un nombre croissant de défis, tant au niveau d’une transition démographique et épidémiologique qu’au niveau institutionnel, notamment à travers la mise en œuvre de la régionalisation avancée. Le Livre Blanc préconise que la modernisation de la gouvernance du système de santé prenne en compte l’agenda de régionalisation et prépare les acteurs pour cette nouvelle mission. Il est en effet nécessaire de saisir cette opportunité pour offrir un espace de créativité, de flexibilité et de prise de décision dans un cadre de proximité. Par ailleurs, la stratégie sectorielle de santé 2012-2016 arrive à échéance et un nouveau plan stratégique a été formulé en 2017. Le nouveau plan stratégique est une opportunité de renforcer l’agenda des réformes. Ces réformes devront aussi se déployer au niveau régional, afin d’assurer la convergence entre la mise en œuvre du plan stratégique et l’agenda de régionalisation avancée.

La feuille de route du Partenariat CSU an Maroc propose une série de dialogues politiques en 2017, afin d’assurer cette convergence et la cohérence des politiques publiques. Pour initier ces activités, un  Atelier de formation et de concertation autour du dialogue politique pour la régionalisation avancée dans le secteur de santé s’est tenu à Rabat les 6 et 7 juillet 2017.

Les objectifs de cet atelier étaient de présenter le cadre de référence de l’OMS sur le dialogue politique en santé et illustrer les différentes étapes d’un dialogue politique à travers des exemples pratiques régionaux et internationaux. L’atelier a ensuite permis d’organiser une réflexion avec les Directeurs Régionaux sur la nécessité et l’importance d’un dialogue politique pour la mise en œuvre du plan stratégique au niveau régional et les préalables pour sa réussite.

Après une présentation des grandes orientations de la Stratégie Sectorielle en santé, ainsi que le cadre réglementaire et opérationnel de la régionalisation avancée, les Directeurs Régionaux ont pu se pencher sur les  problématiques du système de santé Marocain qui nécessitent un dialogue politique au niveau régional. Celles-ci étaient orientées autour des problématiques de ressources humaines – notamment la pénurie des infirmiers polyvalents, l’organisation de l’offres de soins en particulier autour de la santé maternelle, la prise en charge des personnes à besoins spécifiques tels que les personnes en situation d’handicape ou plus généralement la mise en œuvre d’un plan de développement multi-région, par exemple les régions du Sud. Après avoir fait un choix des problématiques prioritaires, les Directeurs ont passé en revue les étapes du processus à mettre en œuvre au niveau régional pour l’organisation et le déroulement d’un dialogue politique sur la thématique choisie.

Cet exercice servira de base au développement d’un projet formel de dialogue politique dans chaque région et à sa conduite. Le Ministère de la Santé et  le Partenariat OMS-UE-Luxembourg pour la Couverture Sanitaire Universelle accompagneront les régions qui désirent un soutien dans cette démarche.

Leave a Comment

4 × 3 =